Le Phare d'Alexandrie




Campagne de peinture sur le site archéologique du Phare d'Alexandrie


Au pied du Fort de Qaitbay se trouve le site archéologique du Phare, dans la zone des 5 a 7 m de profondeur. Un dédale de pierres et colonnes antiques avec les blocs de béton de la digue, dressent un paysage chaotique, laiteux, fantomatiques, ou les archéologues semblent sortir de nul part comme dans un rêve. Voyage dans un ailleurs où le passé et le présent s'affrontent dans la lourdeur de l'eau.
http://www.unesco.org/csi/act/alex/brief7f.htm
















Dans la zone de 12 m de profondeur,un champs d'amphores figées dans les concrétions déroule une perspective aux couleurs immobiles que perturbe le va et vient d'un banc de juvéniles baraccudas. Les scaphandriers, dans le contre jour d'une eau polluée et chargée en particules, s'appliquent à dégager les poteries de leur gangue minérale.


















A nécropolis, Je réalise quelques toiles et dessins sur le site des fouilles de Gabbari, où une large voie a été tracée au milieu du bidonville pour la construction d'une route allant au port de marine marchande de la ville d'Alexandrie.


Marie-Dominique Nenna, fait visiter le site à des confrères.
http://www.hisoma.mom.fr/annuaire/nenna-marie-dominique


















 
 



Aucun commentaire:

Publier un commentaire