S'immerger en apnée

"Peindre le plaisir de l'eau". 
Malvina raconte en quelques lignes, son histoire de création artistique sous marine dans la postface de l'ouvrage de Mary Schirrer « S’immerger en apnée » chez  L’Harmattan 2015
Le stade Maurice Thorez à Montreuil a été le point de départ de cette belle aventure où s'associe l'expression plastique avec le plaisir de l'eau et de sa physique si particulière. Le rapport que l'humanité entretien avec l'eau évolue chaque jour dans le monde et les activités qui s'y rattache ouvrent de nouveaux horizons.
Notre vie intérieure, notre imaginaire est peuplé d’images et de représentations symboliques. C’est un  espace dans lequel nous évoluons mentalement et qui se construit selon nos désirs, nos craintes, notre histoire, notre appartenance. La méditation ouvre sur cette dimension intérieure et l’apnée offre le moyen de travailler sur la détente corporelle et l’apaisement des tensions. L’eau nous guide par sa fluidité et l’état d’impesanteur auxquelles on s’abandonne favorise le lâché prise qui permet de faire le vide. Vivre l’instant présent, sans début ni fin et sans se préoccuper de se qui nous met en tension dans notre quotidien.






















Aucun commentaire:

Publier un commentaire